Rec Rugby Rennesclub breton de Fédérale 1

Fédérale 1, avant-match - J1

Gaëtan Béraud : ''À nous de prouver''

Accueil > Equipes séniors > Gaëtan Béraud : ''À nous de prouver''

Fédérale 1 - Calendrier des matchs du Rec Rugby Rennes 2019-2020

Le troisième-ligne centre Gaëtan Béraud, plaque tournante du REC depuis deux saisons, s'est confié avant la confrontation face à l'US Dax, son ancien club. Déterminé à défendre les couleurs noires et blanches en Fédérale 1. Entretien.
Béraud
Gaëtan Béraud, ballon main, Maximiliano Cocetta, à sa droite, face à Gennevilliers ©Dominique Deblaise
REC-Orsay
Concentration pour les Noir et Blanc ©Dominique Deblaise
Dax-REC
Affiche Dax-REC (J1 - Fédérale 1)

Il est question d'histoire. Fondé en 1961, le REC a accédé pour la première fois à la Fédérale 1, en mai dernier. Et va donc commencer la rédaction d'une nouvelle page de son ouvrage au stade Maurice Boyau de Dax. Dans une enceinte chargée de souvenirs, les Bretons ont une nouvelle montagne à gravir. Cinq fois vice-champions de France, quart-de-finaliste de la Coupe d'Europe en 1997, cinq fois victorieux du challenge Yves-du-Manoir, l'historique US Dax est descendue en Fédérale 1, après neuf années consécutives en PRO D2. Le club landais qui a vu passer dans ses rangs Fabien Pelous, Raphaël Ibanez, Richard Dourthe ou encore Pierre Albaladejo, a connu un mercato agité. Nouveau staff (Frédéric Tauzin et Emmanuel Maignien ont débarqué) et gros roulement au niveau des joueurs au programme des Landais.

Le grand espoir Olivier Klemenczak a signé au Racing 92 notamment mais ils sont nombreux à avoir rallié d'autres cieux (soit une vingtaine d'éléments). Du côté des signatures, le talonneur Arnaud Héguy, passé par Grenoble et Bizarritz, et le troisième-ligne Nemia Soqeta font partie des têtes d'affiche. Quoi de mieux qu'une confrontation glorieuse pour démarrer un programme copieux pour des Bretons déterminés à maintenir le club à un niveau auquel il n'a jamais évolué. David contre Goliath pour une fronde teintée de noir et blanc. Avant cette rencontre, le troisième-ligne Gaëtan Béraud s'est confié.  

D'abord, comment te sens-tu à l'aube de débuter la saison ? 

Bien, on a fait une bonne préparation physique. Sur ce plan là, je pense qu'on est au point. Sinon, toujours hâte de commencer le championnat, de retrouver de l'enjeu. 

Comment s'est déroulée la préparation estivale ?  

On a commencé par du physique et des skills notamment de passes et défensifs, en revoyant toutes les bases. Ensuite, on a un peu plus basculé sur le rugby avec l'approche du premier match amical contre Vannes (11 août, victoire 15-12 à Arzon) et le stage de cohésion qui a suivi. On a eu trois jours de récupération puis on a enchaîné sur un nouveau stage plus axé sur le rugby, au CREPS de Dinard, pendant lequel on a notamment abordé le projet de jeu et le projet collectif. Le 24 août, on a affronté Nantes à Bain-de-Bretagne (défaite 40-14). Maintenant, on est totalement entrés dans la préparation du match à Dax.

Une victoire, une défaite, quel regard portes-tu sur les deux matchs amicaux ? 

Quand on arrive face à Vannes, on n'a pas encore fait d'oppositions réelles. C'est un match de reprise, il fallait se remettre dedans et tenter de trouver des repères avec les nouveaux joueurs. On doit retenir l'essentiel, on a gagné, et ce que l'on doit travailler est aussi mis en avant. Contre le Stade Nantais, on a pu voir le niveau qui nous attendait, dans une opposition de Fédérale 1. Surpris peut-être un peu sur la vitesse  de jeu, notamment sur les turn-overs, qu'ils ont très bien menés. Ça a mis en lumière des points faibles qu'on essaie de gommer cette semaine. 

Une quinzaine de joueurs sont arrivés, comment se déroule l'intégration ? 

Il y a eu beaucoup d'arrivées. Humainement, ce ne sont que des bons mecs. L'intégration s'est faite rapidement et ils sont vraiment bien entrés dans le collectif. Quand on regarde le groupe, on ne voit pas de différences entres les anciens et les nouveaux maintenant. C'est déjà un point positif. Dans le jeu, il y a encore des automatismes à trouver mais c'est normal. 

Premier match de l'histoire du club en Fédérale 1 sur la pelouse de l'US Dax, qu'est-ce que cela t'inspire ? 

Premier match en F1, à l'extérieur, sur le terrain d'une formation qui descend de PRO D2, une équipe avec un palmarès certain et historiquement un gros club français. Mais aujourd'hui, ils sont au même niveau que nous. On n'a rien à leur envier. Un peu comme nous d'ailleurs, ils sont en recherche d'automatismes, avec le roulement dans leur effectif. Ils ont moins le droit à l'erreur et sutout les Dacquois ont des objectifs plus élevés que les nôtres. La pression est dans leur camp. 

Quelles pourraient-être les clés du match ? 

Comme pour tout match à l'extérieur il va falloir qu'on soit en place en conquête, disciplinés et en place en défense. Si déjà, on répond présents sur ces trois points là, on ne sera pas loin du compte à l'arrivée, ou tout du moins dangereux pour les Dacquois. 

Tu es passé par l'US Dax, raconte-nous ton passage dans les Landes. 

J'y ai commencé tout petit dès les éveils jusqu'en minimes, avec notre éducateur Titou Prosper, qui a nous suivi pendant toutes ces années. J'ai passé huit saisons là-bas donc c'est forcément un endroit que je connais bien ; ma mère a travaillé là-bas, mon père y a joué, j'ai toujours été proche du club. En étant à l'école de rugby, j'allais voir tous les matchs de la première, j'étais même ramasseur de balles très souvent. Ça m'a un peu affecté de le voir descendre mais ça faisait quand même quelques temps qu'on le sentait venir. Et ça me fait aussi plaisir d'aller jouer dans le club de mes débuts. 

Quel sentiment devrait prédominer, pour toi, au moment de fouler la pelouse de Maurice-Boyau ? 

Du plaisir, vraiment. C'est un joli clin d’œil à l'histoire et à mon passé. Revenir ainsi là où tout a commencé. Ça va aussi me faire bizarre car j'ai toujours vu les joueurs fouler cette pelouse mais je n'y ai jamais joué. Sur le plan du terrain, ce serait super de faire un coup à Dax. On va jouer le coup à fond, on a travaillé pour, on ne s'interdit rien. D'un point de vue personnel, c'est sûr que j'ai envie d'aller y gagner (sourire). 

As-tu la sensation que le REC a cette image de petit poucet au moment de débuter, encore plus en commençant à Dax ? 

Oui, je ne pense pas qu'on parte à douze sur le même pied d'égalité. On est le petit poucet, le promu de la poule. Personne ne nous connaît, ne nous attend. C'est à nous de faire notre place dans ce championnat, dans cette poule et d'aller obtenir le maintien. On aura cette image tout au long de la saison mais c'est normal, on n'a rien prouvé à ce niveau là. 

Le premier bloc doit permettre de rapidement appréhender le niveau attendu cette année ? 

Tous les matchs vont être importants pour tout le monde. On commence par deux matchs à l'extérieur mais il va falloir ramener des points sinon on va se mettre en difficulté d'entrée et la pression sera d'autant plus grande pour la première à domicile. Il faut qu'on se mette dans le bain sur ce premier bloc tout en étant conscients qu'il faudra ramener des points à un moment donné. 

Un mot pour les supporters ? 

Il va falloir un maximum de monde pour nous soutenir cette année. Ça va être une saison dure et plus on aura du monde à être derrière nous, plus on pourra réaliser des exploits. Allez le REC, krogit. 

Jean

  • Coup d'envoi 19h30
  • Stade Maurice-Boyau, 40100, Dax
  • Match à suivre en direct sur Twitter : @RennesRugby

Documents

Actualités

Solide victoire au Bassin, les Rennais ouvrent leur compteur

REC-UST

23 septembre 2019

Fédérale 1. RC Bassin d’Arcachon - Rennes EC : 6-22. Au terme d’une prestation maîtrisée, les Bretons ont décroché le premier...

Grosse performance des Espoirs qui décrochent un succès à Cognac

Espoirs

22 septembre 2019

Espoirs Fédéraux. Union Cognac Saint-Jean d’Angély : 20-33. Au terme d’une rencontre serrée jusque dans les derniers instants,...

‘’Facteur X’’, ‘’couteau suisse’’, ‘’faux-lent’’, zoom sur le poste d’arrière avec Vincent Bréhonnet

REC-RNR

20 septembre 2019

Rennes EC - RC Bassin d'Arcachon, dimanche 22 septembre, 15h. Vincent Bréhonnet, docteur ès skills et entraîneur des trois-quarts...

Face à Soyaux-Angoulême, un revers mais des promesses pour les Espoirs

REC-SAXV

15 septembre 2019

Espoirs Fédéraux. Rennes - Soyaux-Angoulême : 12-23. En ouverture de la saison et en lever de rideau de l’équipe fanion, les...

Tous les actualités