Rec Rugby Rennesclub breton de Fédérale 1

Fédérale 1, avant-match - 1/8e retour

Simon Piaud : ''Relever le défi''

Accueil > Equipes séniors > Simon Piaud : ''Relever le défi''
Après avoir dominé et remporté le match aller face à Anglet, les Bretons se déplacent au Stade Saint-Jean pour tenter de voir les quarts de finale. Entretien avec Simon Piaud avant la rencontre.
Simon Piaud et Romain Fardoux - Portrait Mai 2019
Simon Piaud et Romain Fardoux ©Dominique Deblaise
REC-AORC
Piaud (ballon en main) en 1/8e aller ©Jacques Moureau
REC-AORC
L'opposition retour entre Rennais et Angloys promet ©Jacques Moureau

Face à Anglet, à l’occasion du 1/8e aller du Challenge Yves du-Manoir, les Rennais ont rendu une copie solide pour s’imposer 24-15. Au moment d’aborder le retour, ils tiennent donc un avantage de neuf points, dont il faudra profiter au Stade Saint-Jean, où une réception animée est promise aux Noir et Blanc. Avant la rencontre, laquelle peut envoyer les hommes de Yann Moison et Kévin Courties en quarts de finale (face au vainqueur de l’opposition UCS-Lannemezan), le demi d’ouverture Simon Piaud s’est confié. 

Quel regard portes-tu sur la confrontation aller avec Anglet (succès 24-15 du REC) ? 

On était dans l’inconnu au moment d’aborder cette rencontre. Les analyses vidéos nous ont permis de nous préparer à affronter une équipe très joueuse, capable de relancer de n’importe tout, de tenter des coups. On voulait donc être très présents dans l’agressivité pour les mettre sous pression et les priver de ballon. Plus une formation a le ballon, moins elle se trouvera en difficulté. Sur l’aller, ça a fonctionné. 

Comment préparer le match retour ? 

On a déjà pu visionner les quelques erreurs et les points à travailler avant ce deuxième match. Neuf points d’avance, c’est correct, mais ça peut aller très vite avec un buteur comme Fauqué, lequel a assuré avec son 100%. Ils vont être revanchards chez eux et préparer une solide réception. Il faudra être capable de relever le défi

Quelles pourraient être les clés de la rencontre ? 

Si on peut reproduire la même entame, ce sera parfait (NDLR : 13-0 à la 20e minute). Ce qui est certain, c’est qu’il faudra beaucoup de maîtrise et se montrer propre sur les fondamentaux classiques à l’extérieur : la conquête, la défense et le jeu au pied, pour voir le tour suivant. 

Le REC a déjà joué ce type de rencontres cette saison, dans le jeu ou l’enjeu, ou c’est une nouveauté ? 

On a été assez réguliers en championnat donc on n’a pas eu à se concentrer sur une seule rencontre pour jouer notre peau comme ça peut être le cas en phases finales. Sur l’enjeu, c’est donc une nouveauté. Sur le jeu également : il n’y avait pas ce profil d’équipe, vraiment très joueuse, dans notre poule. 

''Ne pas oublier d'où l'on vient''

Tu avais joué 18 matchs l’an dernier avec Niort, tu en es à 18 cette année, quelles différences remarques-tu entre les deux poules ? 

L’année dernière, nous étions dans une ‘’poule Sud-Ouest’’, il y avait plus de jeu mais les impacts étaient moins rudes. On a hérité d’une grosse poule à Rennes avec des équipes venues de PRO D2 ou de Poule Élite, il est plus difficile de récupérer et je pense que le niveau a augmenté. Il faut vraiment de la rigueur pour s’imposer et rester

Quelle que soit l’issue de la double confrontation avec Anglet, peut-on dire que la saison est d’ores et déjà réussie ? 

Oui, elle l’est. Le premier objectif était le maintien. On a atteint les play-offs mais il ne faut surtout pas oublier d’où l’équipe vient. Aujourd’hui, ce n’est que du bonus, du plus. 

Ton adaptation s’est bien passée. 

J’étais dans l’inconnu en venant ici, en débarquant dans une nouvelle ville et un nouveau club. Je ne savais pas trop où je mettais les pieds et je n’ai pas à me plaindre, je joue plus que l’année passée (NDLR : neuf titularisations contre treize) dans une équipe qualifiée, ça se passe plutôt bien en effet. 

Dans quel secteur du jeu, le collectif a-t-il le plus progressé ? 

On gère mieux nos temps forts et temps faibles, ainsi que les sorties de camp, même si ce n’est pas encore acquis. Dans l’alternance du jeu, on est également mieux en place. Le gros point fort de l’équipe, c’est le groupe. Plus de 40 joueurs ont été utilisés et c’est là que réside notre force. On est allé chercher la qualification avec un groupe homogène et bosseur.

Après le succès à Langon, le troisième-ligne Vincent Wenger avait souligné la capacité du groupe à ‘’rester dans sa bulle’’. Cela va être primordial à Anglet ? 

En effet, ça va être important, il ne faudra pas sortir du match. J’ai déjà eu l’occasion de jouer là-bas : les supporters sont proches de la pelouse, on va se faire chambrer et le contexte va être particulier. Mais on ne part pas non plus à la guerre ! À nous d’être dans le match et concentrés sur le jeu

  • Coup d'envoi samedi 11 mai à 17h
  • Stade Saint-Jean, 64000, Anglet
  • Match à suivre en direct sur Twitter : @RennesRugby

Actualités

Face à Niort, vaincre le signe indien

REC

13 février 2020

Fédérale 1. Rennes EC - Niort Rugby Club, dimanche 16 février (15h30). Les Rennais reprennent le championnat en défiant Niort,...

[VIDÉO] Entretien décalé avec les frères François

François

07 février 2020

Complicité, dégât des eaux, jeu au pied défaillant, Matthias Bardon qui « débranche »... Retrouvez l’entretien décalé entre...

Nouveau bonus défensif ramené par les Rennais, à Marmande cette fois

REC

27 janvier 2020

Fédérale 1. US Marmande - Rennes EC : 26-23. Une fin de match canon couronnée par deux essais signés Piaud puis Béraud a vu les...

Pour les U23, un chasse-croisé mais pas de vainqueur chez les Unionistes

U23

27 janvier 2020

Union Cognac Saint-Jean d’Angély - Rennes EC : 15-15. Dans les derniers instants d’une confrontation rythmée, les Bretons sont...

Tous les actualités